MONTREAL 5A7

blogue

8. réseautage : L’art de l’inattendu

 

Lorsqu’on vient au Québec, que l’on souhaite simplement voyager et profiter de cette extraordinaire Province ou encore avec l’idée de sonder un marché qui nous intéresse, son secteur professionnel, ou que l’on soit à la recherche de partenaires d’affaires, il y a l’art et la manière…

Or, quand on dispose de peu de temps, il s’agit d’utiliser ce dernier à bon escient. Il n’y a pas de recette miracle : il faut réaliser un travail important en amont pour comprendre le mode de fonctionnement du Québec. Et l’impact peut être décisif.

Venir en hiver ou en été? Planifier des rencontres aux heures de bureau ou en-dehors? Comment occuper son temps libre?

Aller au-delà de votre projet initial et le mettre en contexte vous poussera invariablement à vivre une expérience que vous ne soupçonniez pas.

Un autre tourisme d’affaires

Une recherche sur Internet, un coup de téléphone, rendez-vous est pris.
Deux rendez-vous, trois, six. Votre sermaine au Québec va être bien remplie.

La technique de cibler ses contacts à l’avance et s’en tenir à une série d’entrevues formelles a ses avantages. On est (presque) sûr de ne pas se tromper et on s’imagine ne rencontrer que des prospects qualifiés.

Mais cette technique est faussée : vous serez souvent cet inconnu qui rencontre un autre inconnu. Enchaîner ainsi les rendez-vous d’information ou de prospection, c’est passer à côté de l’essentiel – alors que la démarche pourrait être infiniment plus enrichissante pour vous comme pour vos contacts.

Ouvrez le champ de vos rencontres

Il y a deux types de rencontres : celles que vous provoquez et celles qui vous provoquent. Dans la planification de votre voyage, incluez les à-côtés – quitte, si vos obligations vous le permettent, à adapter votre déplacement en fonction.

Les évènements ciblés, les rencontres organisées, les salons sont autant de terrains de jeu où vous serez en mesure de vous familiariser avec des usages, des comportements, des attitudes qui seront peut-être bien différents de ceux auxquels vous êtes habitués – et qui seront des actes d’ouvertures non seulement appréciés, mais également aussi éclairants qu’enrichissants.

Mêlez l’utile à l’agréable

Contrairement à d’autres pays, le culte du présentéisme au travail n’a que peu d’adeptes au Québec. Le temps ainsi gagné est réinvesti dans des activités propices aux rencontres et, pour vous, de se frotter aux usages locaux.

Vous affectionnez un sport? Renseignez-vous sur les moyens de le pratiquer sur place. Vous en trouverez sans doute – de même qu’un partenaire, au besoin, en vous addressant directement au gestionnaire du complexe ou en effectuant quelques recherches / demandes sur les réseaux sociaux.

Les réseaux, justement. Facebook est un véritable carrefour d’échanges, au Québec. De très nombreux groupes, généralement par villes ou régions, permettent à des communautés généralistes ou thématiques de s’informer et de s’entraider. Rendez-vous spontanés, petites annonces, offres diverses : on y trouve tout. Un bon moyen de connaître l’actualité du lieu où l’on se rend.

Prenons par exemple le groupe Facebook JAM Networking / Réseautage. Des rendez-vous réguliers, gratuits, et dans une ambiance décontractée. Également ouverts à tous, même si la cible affichée reste les 25-35 ans.

Autre exemple : Mundo Lingo. Des soirées rassemblant un public international et placées sous le thème de la pratique libre des langues étrangères, pour le moment réservées aux villes de Montréal et Toronto.

 

Les occasions ne manquent pas : saisissez-les!

Partager :

Constellation