MONTREAL 5A7

blogue

7. Les outils du parfait réseauteur

Autant profiter du relatif (et parfaitement subjectif) calme de l’été pour faire le point sur sa troussette à outils et affûter ce qui peut l’être en prévision de la rentrée.

Nous avons tous nos méthodes et recettes organisationnelles et l’on pourrait dire que la meilleure méthode est celle qui fonctionne pour nous.

Mais pour ça, encore faut-il être conscient de tous les mécanismes à notre disposition, les essayer et considérer si oui ou non ils nous apportent quelque chose.

De l’information à la mise en action

L’automatisation de l’accès à une information qualifiée et le traitement de l’information de façon structurée et efficace est la pierre angulaire de toute entreprise – dès lors qu’elle implique la participation à des évènements de réseautage.

L’idée est de gagner du temps par la mise en place d’outils de veille : abonnement à des groupes sur les réseaux ou inscription à des lettres d’information quotidiennes sur les évènements susceptibles de vous intéresser.

Vous n’aurez plus qu’à trier et prioriser les évènements selon votre emploi du temps, vos intérêts réels ou encore certaines personnes que vous projetez de rencontrer.

La carte d’affaires

La carte d’affaires n’est pas seulement un condensé de votre expertise et le moyen de vous contacter. Elle est la trace que vous laissez derrière vous.

Si vous êtes salarié d’une entreprise ou que vous êtes vous-même entrepreneur, vous serez nécessairement équipé.

Le cas contraire ne vous exonère pas d’avoir votre propre carte. Celle-ci n’arborera peut-être pas un beau logotype, mais vous aurez au moins la liberté de l’information que vous souhaiterez y voir apparaître.

Il n’y a pas de règle absolue concernant la confection d’une carte d’affaires.
Néanmoins, quelques points méritent que l’on s’y arrête.

 

Créer sa carte
Il existe pléthore de sites qui vous permettent de réaliser des cartes d’affaires selon des patrons et motifs définis. Mais vous pouvez tout aussi bien les vôtres de toute pièce – sur un traitement de texte ou, idéalement, sous Illustrator.

 

Le format
Renseignez-vous sur le format habituel des cartes d’affaires du pays où vous réseautez. Ça n’a l’air de rien, mais ce petit détail va montrer que vous vous intéressez aux pratiques du pays.

Par exemple, au Canada, la carte d’affaires fait 3,5 pouces par 2.

 

Les informations
Restez simple et concis :

  • Prénom, nom, profession / poste recherché / secteur d’activité
  • Résumez ensuite votre expertise en trois mots
  • Et enfin, indiquez vos coordonnées et autres liens utiles. Pour gagner de la place, n’hésitez pas à recourir au QR code au dos de votre carte (page LinkedIn, etc.).

Veillez à laisser suffisamment de place pour permettre à vos contacts d’y prendre des notes.

 

La typographie
Priviligégiez une typographie lisible, idéalement une sans-sérif.
Conservez une taille de police ni trop grande, ni trop petite, généralement comprise entre 9 et 12 points selon les informations que vous souhaitez mettre en avant.
N’hésitez pas à faire usage de la couleur pour faire ressortir certaines informations-clés.

Le discours

Ce travail demande un peu de pratique.
Vous devez être en mesure de :

  • vous introduire en 7 secondes
  • narrer ce que vous faites ou ce à quoi vous aspirez en 30 secondes

C’est peu. Faites l’exercice à l’écrit : cela doit représenter environ 50 mots.

La mémoire

La mémoire est le grand facteur subjectif – mais ô combien important.

On parle de mémoire des noms. Se souvenir du prénom de son interlocuteur est une marque de respect, en plus de consolider la relation.

Il s’agit également de la mémoire des fonctions et aspirations professionnelles des personnes que vous connaissez ou que vous rencontrez. Cela vous aidera à les connecter, soit lors des évènements directement, soit ultérieurement.

Les outils électroniques

Rassurez-vous, tout cela ne nous arrachera pas à nos gadgets électroniques préférés.
Bien au contraire.

 

Le courriel
On a déjà parlé lors d’un précédent article de l’importance du courriel dans le suivi de vos contacts. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, le courriel reste le moyen le plus sûr de communiquer et de transmettre de l’information aux personnes que l’on a rencontré.

 

La carte d’affaires électronique
Elle va de pair avec la carte d’affaires traditionnelle – et elle est tout aussi incontournable.

C’est la fiche contact qui circule bien plus facilement que la carte papier, cette synthèse parfois plus développée la version classique et qui a l’avantage de pouvoir offrir des liens dynamiques vers vos pages et sites de référence.

Toutefois, veillez bien au niveau d’information que vous y divulguez (adresse personnelle, photo, etc.).

 

La messagerie instantanée
Certains ne jurent que par ce mode de communication, qu’elle soit textuelle, vocale ou visuelle. Elle reste un excellent moyen de se retrouver virtuellement pour faire le point, approfondir un sujet précis ou un projet plus général.

 

Les réseaux sociaux
Un excellent moyen de rester en contact avec son réseau ou sa communauté, par le biais de contenus différents, qu’ils soient ciblés ou non. On ne s’adresse pas toujours directement à ses contacts, mais on se fait relais utile d’actualités, d’articles, d’offres d’emploi / mandats, d’évènements, etc.

Un moyen simple de manifester sa présence tout en informant ou en rendant service.

 

Agenda et carnet d’adresses
Des outils qui peuvent être très simples ou très compliqués – mais dont l’importance est indiscutable.

L’agenda raconte votre quotidien, qu’il vous permet d’organiser. Mais pas uniquement. Il raconte également l’histoire que vous entretenez avec vos relations – et peut vous alerter au moment opportun de reprendre le contact.

De pair avec l’agenda, l’enfant pauvre de la trousse à outils 2.0. Le carnet d’adresse. Trop souvent négligé au profit des listes bien ordonnées de LinkedIn, Facebook et consorts. Votre carnet d’adresse vaut mieux que tout cela. Il est pérenne. Vous le manipulez, l’organisez comme vous le souhaitez. Vous y faites mention des informations qui vous sont utiles.

Que vous soyez plutôt carnet à carreaux, que vous utilisiez les solutions logicielles préinstallées sur votre ordinateur, les carnets partagés à la Outlook ou des solutions plus poussées comme l’extraordinaire Plaxo, peu importe : appropriez-vous cet outil.

Partager :

Constellation